Retour à la liste

Le .FR atteint son plus haut niveau historique, avec une part de marché de 37,7 % en France en 2019

Communiqué de presse

27 février 2020 -

Avec une augmentation de 3,7 % en un an, les noms de domaine en .FR confirment leur succès.

L’Afnic, l’association en charge des noms de domaine en .fr, publie aujourd’hui son bilan annuel du .FR, et livre les performances de l’extension sur l’année 2019 ainsi que ses analyses prévisionnelles pour l’année 2020.

La popularité du .FR se confirme en 2019

Avec 3 428 951 noms en stock au 31 décembre 2019, le .FR a progressé de 3,7 % en 2019, pour un solde net de 123 655 noms. Légèrement orientée à la baisse par rapport à 2018 (4,4 % de hausse), cette croissance reste néanmoins bien supérieure à celle du marché français qui n’enregistre pour sa part que 2,0 % de hausse, toutes extensions confondues.

Le .FR continue donc sa progression et gagne chaque année du terrain pour atteindre à fin 2019, son plus haut historique avec 37,7 % de parts de marché.

 

Sources : Afnic pour .FR et ZookNIC pour les données des TLD autres que .FR

Ce dynamisme s’explique en partie par deux leviers :

  • Les créations de noms de domaine en .FR, qui continuent d’être en hausse en 2019, avec une variation de +5 % entre 2018 et 2019.
  • Le taux de conservation* des .FR en 2019 qui, même s’il est en légère baisse par rapport à 2018 (82,7 % vs 83,9 %) reste très satisfaisant, et bien au-dessus du .COM, qui s’établit autour de 78-79 % en 2019 au niveau mondial.

Une répartition sur l’ensemble du territoire calquée sur les bassins économiques

Un autre indicateur intéressant que révèle l’Afnic est la répartition du .FR sur l’ensemble du territoire qui, sans en être le fidèle reflet, correspond au dynamisme économique des régions. Ainsi, l’Île-de-France concentre 30,5 % des .FR.

Les autres régions détenant des parts de marché significatives sont :

  • l’Auvergne Rhône Alpes (12 %, croissance de 3,9 % en 2019),
  • l’Occitanie (7,7 %, croissance de 3,2 %),
  • la Provence Alpes Côte d’Azur (7,6 %, croissance de 4,1 %),
  • et la Nouvelle Aquitaine (6,8 %, croissance de 4,8 %).

En conclusion, l’Afnic estime que si la croissance du .FR se poursuivra en 2020, elle devrait être légèrement inférieure à 3 %, si l’on se réfère à la tendance de long terme qui fait tendre le .FR vers la moyenne des ccTLDs de l’Union européenne. Le jalon symbolique du 3,5 millionième nom de domaine en .FR devrait toutefois être franchi cette année !

« Dans un contexte de concurrence plus vive entre les différentes extensions et avec les grandes plates-formes de média sociaux, les efforts de l’Afnic en direction des TPE/PME pour une présence en ligne maîtrisée gardent toute leur importance. Des dispositifs tels que Réussir-en.fr permettent de dépasser la seule problématique du nommage internet en la replaçant à sa juste place dans une démarche plus vaste d’édification d’un dispositif performant de présence sur internet. C’est ainsi que l’Afnic reste, plus que jamais, un acteur clé du développement de l’internet en France. » déclare Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

Le bilan du .fr en 2019

 


 

*Le taux de conservation est calculé en soustrayant les créations de l’année au stock de fin d’année, et en rapportant ce solde au stock en début d’année



Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L'Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).
Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.
Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 80 collaborateurs.